Menu
Joindre un conseiller

C'est arrivé à un entrepreneur près de chez vous

Un souper avec Benoît…

Avis aux lecteurs
Ce que vous allez lire est basé sur des faits réels. Les termes en italique ont tous été entendus sur un chantier, en conciliation, lors d’une conversation téléphonique ou encore lors d’un échange de courriel avec un intervenant du milieu de la construction. Seuls les noms et certains faits ont été changés afin de préserver l’anonymat des victimes.

Hier, je suis allé souper chez mon ami Benoît dans son nouveau condo situé au centre-ville, où il siège sur le conseil d’investigation. Après avoir dégusté les huit fromages du Québec et regardé les photos de son récent voyage à Paris, (les champs déguisés, la place de la pastille, l’arc de triangle, etc.) Benoît m’a fait part de ses inquiétudes concernant le rapport d’état d’immeuble qu’il vient de recevoir.

En passant, vous le connaissez mon ami Benoît, c’est le représentant officiel des fromages du Québec. Vous voyez de qui je veux parler? Benoît est un érudit, ses connaissances s’étendent à beaucoup plus que les fromages, mais je le sens inquiet par rapport à son investissement immobilier. C’est pourquoi je lui ai dit : Benoît, on va faire le tour du bâtiment ensemble, avec le rapport de ton expert et voir de quoi il en retourne exactement.

C’est comme ça que ma visite dans un monde parallèle, qui m’était jusqu’alors inconnu, du milieu de la construction a débuté. Direction le garage de stationnement, où un dégât d’eau est survenu au printemps dernier qui a affecté grandement la dalle de ciment.

Il semblerait que la swompe pump n’a pas suffi lors du renflement de l’égout pluvial. Le conseil d’investigation a fait plusieurs pressions auprès de la ville afin qu’un expert en renflement des eaux se déplace pour vérifier la conduite, il a même dû passer par le menaude tellement c’était sérieux!

On a continué notre visite au niveau du nez chaussé où l’expert a fait des ouvertures, avec son césar, dans le mur mi-doyen. Dans ma tête, je me suis dit : ce n’est pas le plus vieux mur du bâtiment, mais il a certainement une bonne expérience pour porter le titre de doyen.

Benoît m’explique que lorsque l’expert a fait l’ouverture au niveau du rivage, il a été consterné par l’absence de bonshommes, généralement requis pour les transferts de charges. Dans ma tête, j’ai vu des petits bonshommes verts les mains levées qui soutenaient une partie de la structure à bout de bras.

Benoît n’en revient pas, il m’informe qu’il ouvrira un dossier auprès de la GRC puisqu’il s’agit d’un problème affectant l’intégrité sculpturale du bâtiment. Si la GRC refuse sa réclamation, il n’hésitera pas à demander l’arbitration, c’est clairement un vide caché.

Je calme mon ami en lui proposant d’aller voir les points du rapport qui se trouvent à l’extérieur, l’air frais lui fera du bien. Benoît se détend un peu en me montrant le ferrante qui sert à soutenir la maçonnerie. Il manque de la peinture pour prévenir la combustion, correctif facilement réalisable.

Soudain, mon ami s’emporte de nouveau quand il me parle du dernier élément. Regarde le mur de brique qu’il me dit avec accablement. J’avoue que je ne comprends pas trop la panique ni le découragement. Devant mon interrogation, il me dit : le mur est en effervescence!

Il s’ensuit une explication à l’effet que l’effervescence est la résultante des chantes-fleurs bouchées. C’est logique selon Benoît, comme les chantes-fleurs sont bouchées, donc le mur ne peut pas respirer. Conséquemment, l’eau reste prise dans le vide, entre la maçonnerie et le pare-intempestif, monte et sature d’eau les trous dans les briques. C’est comme ça que l’effervescence apparaît, à cause des chantes-fleurs bouchées.

La visite terminée, je prends congé de mon ami. Sur le chemin du retour, je rigole en pensant à tous les termes farfelus invoqués par Benoît. En arrivant chez moi, je sors mon dictionnaire des termes d’architecture et de construction, et je me mets à la traduction de ma soirée avec Benoît.

Voici donc un lexique, afin de remettre les pendules à l’heure.

TERMES ENTENDUS

TERMES RÉELS

DÉFINITIONS

Arbitration

Arbitrage

En droit, procédure qui consiste à soumettre un différend à un arbitre.

Bonshommes

Blocage, membrure, colonnette, poteau d’huisserie, etc.

Pièce de bois, généralement verticale, servant à effectuer un transfert de charges. Le terme exact varie selon l’endroit où la pièce de bois se positionne dans la structure du bâtiment.

César

Scie « Saw all » scie qui scie tout

De l’anglais « saw all » (qui scie tout). Le terme anglais « saw all » a été déformé phonétiquement dans le langage courant et est devenu « césar ».

Chantes-fleurs

Chantepleures

Fente ménagée dans un ouvrage de maçonnerie pour favoriser l’écoulement de l’eau.

Ciment

Béton

Le ciment est un ingrédient du béton. Il agit à titre de liant, qui durcit sous l’action de l’eau, dans le mélange.

Combustion

Corrosion

L’altération d’un matériau par réaction chimique avec un oxydant. En construction, les actions les plus courantes sont les altérations chimiques des métaux à l'air ou dans l'eau, telles la rouille du fer et de l'acier ou la formation de vert-de-gris sur le cuivre et ses alliages.

Conseil d’investigation

Conseil d’administration

Dans une copropriété, le conseil d’administration veille aux obligations courantes. Son rôle est prévu dans la déclaration de copropriété.

Effervescence

Efflorescence

Formation d’un dépôt cristallin blanc sur la face d’un mur en maçonnerie.

Ferrante

Fer angle ou cornière

Section d’acier en forme de L utilisée fréquemment pour soutenir la maçonnerie au-dessus d’une ouverture.

GRC

GCR

Garantie de construction résidentielle.

Menaude

« Man hole » trou d’homme

De l’anglais « man hole » (trou d’homme) a été déformé phonétiquement dans le langage courant et est devenu « menaude ».

Mur mi-doyen

Mur mitoyen

Séparation verticale appartenant en commun à deux parties et utilisée en commun par ces deux parties, érigée sur la limite de propriété séparant deux parcelles de terrain.

Nez-chaussée

Rez-de-chaussée

Désigne l’étage principal d’un bâtiment, soit l’étage qui est le plus rapproché du niveau du sol.

Pare-intempestif

Pare-intempérie ou membrane de revêtement intermédiaire

Matériau dont l’emploi dans la composition d’un mur sert vise à assurer une protection contre le passage de l’air et/ou de l’eau.

Renflement d’égout

Refoulement d’égout

Retour d'eau dans le sens inverse de son écoulement habituel. Il survient lorsque la quantité d'eau à évacuer surpasse la capacité du réseau à la capter.

Rivage

Rive

Ceinture de bois qui fait le tour de la maison au point le plus haut du plafond du sous-sol.

Sculpturale

Structural

Qui concerne la structure.

Swompe pump

« Sump pump » pompe submersible

Pompe dont l’installation se fait de telle manière qu’elle est directement placée dans l’eau à pomper.

Vide caché

Vice caché

Un vice grave, inconnu, antérieur à la vente et caché.

Un souper avec Benoit

Besoin de précisions ?

Communiquez avec un de nos conseillers pour obtenir plus de détails.

Joindre un conseiller

Dernière actualité

Mises en chantier : hausse de 67 % en octobre

15/11/2017

En octobre 2017, pour l’ensemble des villes de 10  000 habitants et plus au Québec, le nombre de mises en chantier s’est élevé à 4 604 logements, soit 67 % de plus qu’en octobre 2016.

En savoir plus